Blog Conseils fitness/musculation

Quel est ton morphotype ?

On connaît toute cette personne qui arrive à perdre du poids en un rien de temps et à se muscler tout aussi facilement ! Peut-être même que vous faîtes partie de ces personnes-là et que vous vous demandez pourquoi vous y arrivez, et pas votre meilleure amie ? Eh ben je vais vous le dire, c’est une question de génétique, et plus particulièrement de morphotype.



Morphotype, KEZAKO ?

Le morphotype est un indicateur qui prend en compte vos caractéristiques génétiques pour vous donner votre « silhouette-type ». Nous ne sommes pas tous égaux, c’est nos gênes qui définissent nos caractéristiques physiques. Ainsi, il y a des personnes grandes et minces qui ne prennent pas facilement de poids, et d’autres moins élancées, qui sont plus sujettes à la prise de graisses, etc.

Connaître son morphotype permet d’adapter son alimentation et son activité physique pour évoluer et atteindre ses objectifs plus facilement. Mais attention, ne vous cherchez pas d’excuses ! Quel que soit votre génétique, tout est réalisable, que ce soit la perte de poids ou la prise de masse musculaire, ce n’est qu’une question d’assiduité et de travail.

Il existe trois types de morphotypes :

morphotype




Le morphotype ectomorphe

L’ectomorphe se caractérise souvent par sa grande taille et son gabari très fin. Avec peu de masse graisseuse et un squelette fin, il a un métabolisme très rapide qui lui permet de brûler des graisses très facilement.

Contrairement à ce que vous pouvez penser, l’ectomorphe n’a pas la vie facile. Certes, il peut manger beaucoup sans prendre de graisse, mais il est surtout très difficile pour lui de prendre la masse musculaire.

Conseils pour votre nutrition : Multipliez les repas (4 à 5 par jour) pour favoriser l’assimilation des nutriments. Prendre des compléments alimentaires pou augmenter l’apport calorique si besoin.

Conseils pour vos entraînements : Les entrainements cardio sont à limiter. Les entraînements de musuclation doivent être courts mais intenses.



Le morphotype mesomorphe

Les mesomorphes se considèrent souvent comme les chanceux de cette classification. Effectivement, ils ont la génétique moyenne, la plus facile à gérer autant en prise de masse musculaire qu’en limitation de masse graisseuse. Ils brûlent des graisses et construisent du muscle plus facilement que les ectomorphes ou les endomorphes. Ils assimilent très bien les nutriments tout en limitant l’accumulation de graisses.

L’homme de ce type présente souvent un buste en V quant à la femme, elle a souvent les hanches de la même largeur que les épaules.

Conseils pour votre nutrition : Mangez 5 à 6 fois par jour et privilégiez les glucides complexes aux protéines et aux lipides.

Conseils pour vos entraînements : Avec une récupération plus rapide, vous pouvez enchainer les séances sans grande difficulté et à grande intensité.



Le morphotype endomorphe

L’endomorphe est tout le contraire de l’ectomorphe. Il est généralement plus petit et trapu, et prend du poids très facilement. Son métabolisme lent entraîne des baisses d’énergie et une tendence à prendre du poids.

L’accumulation de graisses s’effectue surtout au niveau de la taille : ventre, hanches, fesses, cuisses. Son régime alimentaire doit être très adapté pour éviter l’augmentation de sa masse grasse.

Le point positif de l’endomorphe c’est qu’il prend plus facilement de la masse musculaire et de la force, mais la sèche prendra plus de temps.

Conseils pour votre nutrition : Stimulez un maximum votre organisme en étalant des repas peu caloriques sur la journée (6 à 8 fois). Evitez la consommation de sucres rapides et de mauvaises graisses, surtout après 16h.

Conseils pour vos entraînements : En musculation, privilégiez les séries longues en augmentant les poids au fur et à mesure afin de brûler un maximum. Ajoutez du cardio en fractionné pour stimuler votre métabolisme et augmenter vos dépenses caloriques.

Vous vous identifiez dans plusieurs catégories ?

Il est très rare qu’un individu s’identifie à 100% à un morphotype. Il est tout à fait normal de se reconnaître dans deux morphotypes à la fois. L’important est d’adapter vos entraînements et votre alimentation en fonction des réactions de votre corps.


Crédits photo : Pexels

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.