A la une Blog Conseils fitness/musculation

BODY POSITIVE : le début d’une nouvelle « moi »

Body positive ely killeuse

Hello les filles,
Je ne sais pas si vous avez suivi mes actualités sur Instagram, mais ce matin, je vous ai fait une grosse annonce… Après avoir lu le livre Body Positive Attitude, de la magnifique Ely Killeuse, j’ai eu un déclic. Un déclic sur ma façon de me voir, et de traiter mon corps.

On a beau croire que les gens autour de nous sont parfaits, sont bien dans leur peau et ont confiance en eux, mais c’est rarement le cas. Et c’est clairement pas mon cas.

Cela fait un moment que tout ça me trotte dans la tête. Est-ce que j’ai vraiment un objectif physique à atteindre ? Qu’en l’atteignant j’aurais plus confiance en moi ? Est-ce que je me trouverai plus jolie ?


BODY NÉGATIVE : Comment je me voyais hier ?

Mon corps n’a pas toujours été source de complexes pour moi. Je ne sais pas trop comment vous l’expliquer, mais j’ai l’impression d’avoir fait l’effet yoyo en terme de confiance en moi. Jusqu’au lycée, j’étais hyper mal dans ma peau. Je me trouvais grosse, grasse et en plus de ça j’étais hyper timide (bon ok, c’est toujours un peu le cas :B)

Quand j’ai commencé mes études supérieures et que j’ai quitté mon Alsace natale, j’ai vécu cela comme une nouvelle chance. Une nouvelle vie, pour devenir une nouvelle moi. Je me sentais un peu mieux dans mon corps (j’en avais l’impression en tout cas), j’étais plus attentive à mon alimentation, j’ai commencé à faire du sport, et je me suis vraiment lâchée socialement parlant.

Mais c’est aussi à cette période ou les TCA se sont déclenchés. Si tu veux en savoir plus, tu peux lire mon article à ce sujet.

L’impression d’être bien dans mon corps

À ce moment-là, j’avais l’impression d’être bien dans mon corps. Je dis bien « l’impression » car avec le recul aujourd’hui, je me rends compte que ce n’étais pas forcément le cas.

Je mettais des vêtements moulants sans problèmes, j’affichais mes gambettes sans complexes, j’avais un style vestimentaire assez sexy et provocant (raisonnable tout de même haha), etc. Et aujourd’hui je me dis que ce style-là, avec lequel j’avais l’impression d’être à l’aise, n’étais qu’une facette pour me persuader que je pouvais plaire, que mon corps attirait les regards, et ça me rassurait.

Je ne sais pas si je suis bien claire à ce sujet. Mais j’ai souvent remarqué que les personnes qui s’habillent de cette façon là, ne sont pas forcément les mieux dans leur peau.


Le retour des complexes

Cette période a duré quelques années, jusqu’à la fin de mes études.

Je ne pourrais pas vraiment vous dire pourquoi je suis retombée dans ce cercle vicieux d’éviter les miroirs, oublier tous ces vêtements trop moulants et trop sexy, cacher mes jambes derrières des collants, etc. Le début de la vie active ? Le décès de mon papa ? Une rupture amoureuse très douloureuse ? Quelques petites remarques sur mon physique pour me taquiner ? J’en sait rien, sûrement un mélange de tout cela.

Ça fait environ un an que je constate un changement d’attitude vis à vis de moi même. Je le constate surtout sur ma façon de prendre des photos, et la façon de choisir mes vêtements. Avant, je postais des photos de moi le ventre et les gambettes à l’air sans problèmes. Aujourd’hui je fais le maximum pour éviter que l’on ne voit mon petit bidou et mes cuisses que je trouve énormes.

Lorsque je veux acheter des vêtements, j’évite les cabines d’essayages (oui, j’achète sans essayer !), et la plupart du temps je renvoie ce que j’ai acheté car « ça ne rend pas bien sur moi, pas pareil. »

En plus de tout cela, je suis une grosse gourmande. Vous savez, je suis le genre de personne qui est capable d’avaler 1 paquet de gâteaux + une tablette de chocolat en 30 minutes. C’est d’ailleurs pour ça que je n’achète jamais ce genre de produits. Pourtant j’aimerais me faire plaisir raisonnablement de temps en temps. 2 biscuits pour le goûter, le reste demain. Mais non, c’est juste impossible pour moi. Alors est-ce que c’est de la pur gourmandise, ou est-ce que cela cache quelque-chose de plus profond ?

BODY POSITIVE : Comment je veux me voir aujourd’hui ?

Après avoir passé un an a me « cacher » (j’abuse un peu sur le terme, ça ne m’a pas pourri la vie à ce point la non plus ^^), j’ai envie d’avoir confiance en moi. J’ai envie d’assumer mes formes, qui au final sont plutôt jolies.

Je vous mentirai si je vous disais que je m’accepte telle que je suis aujourd’hui. Je pense que c’est un long travail psychologique, mais déjà de prendre l’initiative de cette démarche me motive, et me fais espérer qu’un jour je n’aurais plus tous ces complexes.

J’ai envie d’arrêter de camoufler ma cellulite, mes petits bourrelets qui dépassent de mes jeans ou de mes soutiens-gorge, j’ai plus envie de me prendre la tête pour ce que je « peux » montrer ou non. C’est pas justement de là que partent nos complexes ? En postant des photos de moi toujours parfaites, toujours bien réfléchies pour avoir la posture qui m’affine le plus, etc. j’ai l’impression de vous mentir. Et surtout de me mentir à moi même !

J’ai souvent eu des commentaires de mes proches sous ces photos du genre « ouaou mais tu t’es vraiment amincie ! ». Si vous saviez.. En vrai j’ai pris quelques kilos ! Ca m’a souvent rendue mal à l’aise de me dire que toutes ces personnes avaient cette vision de moi amincie en photo, alors qu’en me voyant en réalité ils devaient sûrement constater que c’était loin d’être le cas.

Alors oui, je suis d’accord, c’est toujours chouette de poster une jolie photo de soi, presque parfaite, dans une bonne posture, avec des vêtements qui nous vont bien ou qui nous couvrent bien. Mais dans mon cas, la plupart du temps, c’est plutôt une source de malaises et de complexes.

Pourquoi devrions nous cacher nos défauts ? Est-ce que nous serions plus à l’aise dans nos corps si tout le monde s’affichait de cette manière ?

 

Pour conclure..
Les filles, faîtes ce qui vous rend bien, ce qui vous rend heureuse. Si vous vous sentez bien avec vos formes, que vous soyez rondes ou très minces et que vous n’avez pas de honte à le montrer tant mieux ! Si cela vous rassure de vous montrer toujours à votre avantage, c’est chouette aussi ! N’oubliez pas que l’important c’est d’être heureuse 🙂

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre
    Littona
    12 juin 2018 à 15 h 30 min

    Quel bel article, clair et honnête…
    Je trouve ça difficile d’arrêter de m’objectiver, de me regarder de l’extérieur. J’essaie de me ressentir depuis l’intérieur de mon corps, en me concentrant sur mes sensations, sur mes capacités aussi – sentir mes muscles, ou suivre ma respiration, ça me fait du bien. Quand j’ai fini ma séance de musculation, que j’ai soulevé le plus de fonte possible, je me sens vraiment bien, vraiment à l’intérieur de mon corps ! Mais quand les effets de la séance s’estompent, je recommence à me regarder de l’extérieur, à percevoir mon ventre comme un petit ballon qui dépasse un peu de mon pantalon plutôt que comme une partie de moi, etc, etc.

    Tu as raison, il faut aussi décider d’apprendre à s’aimer et s’accepter ! Ca fait des années que j’ai envie d’un piercing au nombril, et que je repousse le moment de le faire en attendant de retrouver le ventre plat de mon adolescence. Et puis l’occasion s’est présentée, j’ai décidé de prendre rendez-vous dans la semaine pour le faire, avec vraiment l’idée en tête que c’était mon ventre, avec ses kilos en trop, que je l’aimais et que j’avais envie de le décorer quand même, même s’il devait ne jamais perdre ces quelques centimètres en trop…!
    Désolée pour ce racontage de vie, mais ton article m’a fait du bien, alors c’est sorti tout seul 😀

    • Répondre
      Alizée - She Squats
      19 juin 2018 à 8 h 15 min

      Hello Littona,
      T’inquiètes pas, ton commentaire est juste parfait ! Il reflète parfaitement ce que j’ai voulu partager dans cet article… On a trop tendance à se regarder de l’extérieur alors qu’l faut aussi prendre en compte ce que nous avons à l’intérieur. Alors certes, il faut apprendre à aimer son physique, mais je pense que c’est davantage un travail psychologique. Il faut réussir à se détacher des autres, de leurs regards, de leurs goûts et assumer ses propres envies, ses propres choix et objectifs.
      Trop chouette pour ton piercing ! J’en avais un aussi mais je l’ai enlevé, je ne sais pas si aujourd’hui j’assume assez mon ventre pour le refaire, mais un jour ça viendra j’en suis persuadée 🙂
      Bises,
      Alizée

  • Répondre
    Manon
    12 juin 2018 à 19 h 27 min

    Juste : Merci pour cet article.
    Il est difficile de s’accepter, d’accepter son corps. Alors avec les réseaux sociaux c’est encore pire.
    En lisant un article comme ça, ça me « rassure » et ça me permet d’avancer sur « l’acceptation » de mon corps.
    Ne change rien!!
    Bisous.

    • Répondre
      Alizée - She Squats
      19 juin 2018 à 8 h 13 min

      Coucou Manon,
      Oh merci beaucoup pour ton commentaire ça me fait super plaisir de voir que mon article te parle. Il faut s’accepter telle que l’on est, peu importe nos formes, notre couleurs de peau ou nos origines. C’est la mixité qui fait la beauté je trouve… Si nous étions toutes minces, grandes avec la peau lisse, le monde serait tellement triste !
      Bises,
      Alizée

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.